Le rire des choses de Jean-Pascal Ansermoz

Chaque vie porte une énergie et l’énergie jamais ne disparaît. Elle devient image, odeur, souvenir. L’équilibre persiste, même au-delà de la mort. Un fil ténu qui reste accroché à la porte qui s’est refermée…

Olivier et Christian sont deux frères qui ont comme principal point commun leur différence. Christian est un médecin réputé et reconnu, il est porté disparu lors d’une mission humanitaire en Afrique. Olivier travaille dans une agence de voyage à Paris, après la disparition de son frère, il se sent seul. Il tente de faire son deuil, mais les questions subsistes et elles se renforcent, quand deux ans après la mort de son frère, il reçoit un colis en provenance de Mauritanie. Celui-ci contient un carnet noir dans lequel les pages sont remplies par l’écriture de Christian. Bouleversé et confus par la réception de ce colis, il décide de se rende en Afrique pour retrouver la trace de son frère. C’est donc une aubaine pour lui de se faire licencier de son agence (crise oblige). Il se rend dans une Afrique dangereuse et pourtant si belle, où s’il tente par tous les moyens de retrouver son frère, c’est surtout un voyage intérieur qu’il fera.

La vie n’est jamais bien loin de la mort, les souvenirs jamais loin de la folie.

Mon avis :

Le rire des choses est un roman que j’ai beaucoup aimé, mais qu’il me faudra relire afin de m’imprégner vraiment de tout les ressentis. Je suis quelqu’un de très visuel quand je lis un livre et Jean-Pascal a réussi à me faire voyager, j’avais vraiment l’impression d’être dans ce désert, je ressentais la chaleur, l’étouffement, la soif et l’épuisement. J’ai vécu le voyage qu’avait entrepris Christian, et le relire une deuxième fois, permettra, je pense, d’entreprendre en profondeur ce voyage intérieur qu’il a fait. Le seul bémol que je noterais, c’est que parfois je me suis perdue dans le « temps » (dans la chronologie des événements). Pourtant, ceci n’enlève rien à la richesse de ce roman, et au fond, nous sommes simplement emmenés par Christian dans son voyage pendant lequel il perd la notion du temps ou de lieu. Dans sa quête, il doit se perdre pour enfin se retrouver.


Genre : Roman

Nombre de pages : 194

Année : 2014

Édition : Editions BoD


L’auteur :

Jean-Pascal Ansermoz est d’origine Suisse, mais il est né au Dakar (Sénégal) en 1974. L’écriture est son amie depuis son plus jeune âge. Il commencera par des paroles pour des chansons et des poésies, puis il évoluera dans l’écriture de nouvelles et de romans.

Son premier livre de nouvelles est paru en 2004 et s’intitulait Nouvelles du nord. Depuis, il a écrit plusieurs romans ainsi qu’une série consacrée au personnage d’Aristote. (Aristote n’est pas un chat comme les autres. Il se balade de fenêtre en fenêtre, de balcon en balcon et nous fait découvrir son quartier au travers de tendres et poétiques portraits des habitants qui lui tiennent à cœur). On peut noter qu’il écrit également des livres en allemand.

Jean-Pascal Ansermoz : Site internet


Jean-Pascal est un écrivain que j’apprécie beaucoup par sa personnalité et son sourire qui ne le quitte pas. Je l’ai rencontré, pour la première fois, lors de la Foire du Livre du Locle (CH) le 12 septembre 2009 (photos ci-dessous).

DSC_0098DSC_0096

4 thoughts on “Le rire des choses de Jean-Pascal Ansermoz

Leave a Reply