Je remplis ma valise de livres !

Le départ pour les vacances est imminent. Je pars une petite semaine à Prague. Il parait que c’est une ville magnifique, avec une culture impressionnante. Je me réjouis de découvrir cette ville. Les journées seront bien remplies, mais j’ai quand même l’espoir de lire, et je vais remplir ma valise de plusieurs livres. Quand je vois la pile à lire que j’ai prévu, je me sens trop optimiste, mais ça serait dommage de tomber en panne de lectures !


Laetitia Colombani – La tresse
Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Stéphanie Vidonne – Quand tu me prends dans tes bras je vois la vie en lila
Il était une fois une belle aveugle qui sut redonner vie à une jeune femme. Qui sut lui ouvrir les yeux sur la beauté du monde. Qui sut lui apprendre à vivre l’instant poétique. Il était une fois une jeune Genevoise qui fit la rencontre de sa vie sur un passage piétons. Une rencontre qui allait modifier à jamais son histoire. Une rencontre qui allait la révéler à elle-même!

Raphaëlle Giordano – Le jour où les lions mangeront de la salade verte
L’homme est un lion pour l’homme. Et les lions ne s’embarrassent pas de délicatesse. Sûrs de leur bon droit, ils imposent leurs vues sans conscience de leur égocentrisme et de leur appétit excessif pour les rapports de force. Ces lions, nous les croisons tous les jours : automobiliste enragé, conjoint gentiment dénigrant, chef imbu de pouvoir, mère intransigeante qui sait mieux que nous ce qui est bon pour nous…
C’est ce que Romane appelle : la « burnerie ».
Trentenaire passionnée et engagée, Romane accompagne ces félins mal embouchés vers davantage d’humanité. Elle a créé une société qui leur propose un programme unique en son genre, relooking intégral de posture et de mentalité.
Parmi ses nouveaux participants figurent de beaux spécimens. Surtout un : Maximilien Vogue, célèbre homme d’affaires, PDG d’un grand groupe de cosmétiques, charismatique en diable, mais horripilant archétype de burnerie !
Saura-t-elle le faire évoluer pour qu’il exprime autrement sa puissance intérieure, avec plus de justesse et de respect pour autrui ? Une évidence : elle va avoir du fil à retordre.

Cathy Galliègue – La Nuit, je mens
Mathilde pensait avoir rencontré l’homme de sa vie, Gaspard, un homme savoureux, presque parfait. Mais son premier amour, Guillaume, réapparaît la nuit, en songe… Il était parti si loin, depuis si longtemps, et Mathilde n’a jamais pu se résigner à son absence.
Au cœur de cet étrange ménage à trois qui s’installe, entre rêve et réalité, Mathilde se cherche : où est sa vie ? Dans le regret d’un amour défunt ou dans le présent qui lui tend les bras ?
Un premier roman étrange et poignant où Cathy Galliègue explore avec subtilité l’inconscient de nos sentiments, de nos désirs, de nos âmes en peine… Jusqu’aux frontières de la folie.

Cécile Rohleder – Les passeurs de bonheur
Georgette, la cinquantaine, est au chômage depuis des mois, sans aucune perspective de retrouver un poste de comptable. Elle est au bord de la dépression quand elle décide que, puisque l’économie de son pays ne permet pas qu’elle ait un emploi rémunéré en espèces sonnantes et trébuchantes, elle va se créer un travail. Elle va donc se donner chaque jour une mission de bonheur à remplir: faire un compliment, une surprise, rendre service, apporter un peu de joie autour d’elle.

Quels sont les livres que vous mettez dans votre valise ?

4 thoughts on “Je remplis ma valise de livres !

  1. « La nuit je mens » me tente beaucoup! Dans ma valise, il y a « Les enfants de Venise », de Luca di Fulvio, dont j’ai adoré le roman précédent, « Le gang des rêves », un vrai coup de coeur pour moi!

Laisser un commentaire