Un détective très très très spécial de Romain Puértolas !

un détective très très très spécial

Un détective très très très spécial de Romain Puértolas


Quatrième de couverture :

J’ai un chromosome de trop, comme cette pièce de trop qu’il nous reste dans les mains quand on a monté une armoire IKEA et dont on ne sait que faire. Moi, j’ai trouvé quoi en faire…

Extrait :

Car si la nature m’a affublé d’un chromosome supplémentaire pour la 21e paire et d’une ouïe déplorable que je soigne depuis tout petit, elle m’a doté en revanche d’un sens de l’odorat plus développé que la moyenne, un peu comme le Jean-Baptiste Grenouille du Parfum de Süskind. Simple équilibration des choses. La nature devait se sentir le cul merdeux de m’avoir fait comme ça.
J’ai l’habitude de dire que si la truffe d’un chien vaut un million de nez humains, mon nez, lui, en vaut bien une dizaine. Le vigile du supermarché, qui est toujours accompagné d’un gros Berger allemand, m’a un jour dit que la membrane olfactive d’un chien mesurait 130 cm2 (soit quasiment la taille d’une carte postale) et celle d’un homme, 3 cm2 (soit même pas un timbre). Je me demande bien combien la mienne mesure. Par pur optimisme, car l’information n’était en soi ni bonne ni mauvaise, je l’ai écrite dans mon cahier vert.
Je suis donc « Nez » pour une marque célèbre de déodorant. Il est maintenant interdit d’en donner le nom. A la télé, ils mettent les images à l’envers pour ne plus faire de publicité, même si on reconnaît parfaitement les marques et que l’on ne comprend pas très bien pourquoi ils se donnent tout ce mal. En fait, dit de forme claire, je sus « renifleur d’aisselles ».


Genre : Jeunesse, à partir de 13 ans

Nombre de pages : 144

Année : 2017

Édition : La Joie de Lire

ISBN : 978-2-88908-380-0


Mon avis :

Je suis très contente de pouvoir vous proposer une lecture jeunesse sur le blog et de plus d’un auteur que j’apprécie beaucoup. Merci à Romain Puértolas pour cette superbe lecture !

On connaît Romain pour ces livres qui ont un côté drôle avec pour autant un fond très fort. C’est le même style que l’on peut retrouver dans ce roman jeunesse. Il y a ce côté amusant de situations grotesques, mais avec cette touche de profondeur qui donne une lecture passionnante, débordante de suspense, de rires, d’amitié, et de tendresse. Même si cette lecture s’adresse à un public jeune, je peux vous assurer qu’elle plaît aussi à nous les grands !


Dans le livre, Gaspard essaie de résoudre l’énigme d’Einstein.
J’ai passé tout un après-midi avec mon homme et nous l’avons résolue ! Et vous, arriverez-vous à trouver les réponses ?

L’Anglais habite la maison rouge. L’Espagnol adore son chien. L’Islandais est ingénieur. On boit du café dans la maison verte. La maison verte est située immédiatement à gauche de la maison blanche. Le sculpteur possède un âne. Le diplomate habite la maison jaune. Le Norvégien habite la première maison à gauche. Le médecin habite la maison voisine de celle où demeure le propriétaire du renard. La maison du diplomate est voisine de celle où il y a un cheval. On boit du lait dans la maison du milieu. Le Slovène boit du thé. Le violoniste boit du jus d’orange. Le Norvégien demeure à côté de la maison bleue. Qui boit de l’eau ? Qui élève le zèbre ?


Merci à Romain Puértolas et aux éditions La Joie de Lire pour l’envoi de « Un détective très très très spécial » en Service Presse !

Leave a Reply