La mémoire effacée de Marie Chardon !

Memoire_efface_Marie_ChardonLa mémoire effacée de Marie Chardon

Elle est la petite dernière, la « numéro 7 » de la famille, car pour son père chaque enfant porte un numéro. Est-ce un privilège d’être la dernière ? Peut-être, mais cela engendre aussi une certaine jalousie. Est-ce cette convoitise qui pousse son frère à la cruauté envers sa soeur, alors qu’il est pourtant admiré par tous ?

L’entrée à l’internat de Marie signe sa délivrance et le début de sa reconstruction. Elle commencera à s’ouvrir aux autres, à apprendre le vrai sens de l’amitié et découvrira les symptômes de l’amour. Par peur, elle laissera s’envoler plusieurs amours avant de s’abandonner dans les bras d’un homme, à sa décharge, sous l’effet de l’alcool, mais c’est en rencontrant Tristano, qu’elle ressentira les vraies sensations du verbe Aimer. Quatre ans plus tard, il sera également le déclencheur qui fera remonter les ressentis de l’enfance détruite de Marie, accompagnés de cette détresse des souvenirs oubliés, car la mémoire a cette faculté d’effacer ce qui fait mal. Arrivera-t-elle à réellement se (re)construire ? Aura-t-elle le courage de dénoncer ce crime, à la justice ou à sa famille ?

Lire la suite